Slide toggle

Bienvenue à MD Creations

Une Question?

Monday - Friday: 09:00 - 18:30 contact@mdcreations.com

Très courte histoire

La marbrure, un art séculaire, fait avec des couleurs qui flottent sur l'eau, coupe le souffle. C'est le dialogue de ce que la main commence et l'eau termine. Mes pièces reflètent le cœur, les pensées et les émotions; toujours évocatrice; elles font voyager. Marie Anne, la créatrice de MdCreations, propose des pièces marbrées à la main uniques et originales - des foulards en soie, des tentures murales en soie, des créations sur papier ainsi que d'autres objets. Voir...

Sur Marie Anne

Une Rencontre de Soie

Marie Anne a été initiée à la peinture sur soie au cours de ses études pour un Master en Beaux-Arts à l'University of South Florida. C'était le coup de foudre! L’absence de cadre sur lequel étirer la soie n'allait pas l'arrêter. Elle en a improvisé un en utilisant des meubles de piscine sur lesquels elle a réussi à étirer des mètres et des mètres de soie, parfois même jusqu’à la moitié du rouleau. Le brûleur à gaz extérieur que son père utilisait pour faire du tempura d'oignon Vidalia a été réquisitionné pour faire fondre de la cire. Elle s'est perdue dans la soie pendant des jours, l'outil tjanting étant l'extension de sa main; son seul ennemi, les tempêtes de pluie floridienne. Le mouvement de couleur, son éclat, la soie - sa nouvelle "toile", lui a coupé le souffle.

Un Voyage à travers l'Eau

Several lives later, in a different continent and after much reflection and practice, it’s the same feeling; her heart is ruled by her head. The technique has the same fluidity but this time it’s on a liquid. Creations with drops of paint, rhythms of the movements of her hand, expressions on a flowing substance, the ‘canvas’ is water.

This journey is not for the faint of heart. Marbling requires patience, dedication and a willingness to start again and again. Self-learning, followed by classes from American, English and French marblers, led to the start of MDCreations, where this artist offers her creations and shares her passion.

En fonction de son inspiration et des pays dans lesquels elle a vécu, Marie Anne nomme ses pièces en français, anglais, espagnol ou portugais.

Ce que je fait

Pièces d'art uniques

Each unique piece is created by gently dropping paint with brushes, droppers, or whisks onto a tray filled with thickened water. Instead of sinking or mixing with each other, the colors float and expand to touch each other. Technical gestures encounter the unpredictability of the movement of water. A slow ballet begins as if all size waterlilies stroked and pushed each other.    At this point, the composition can be considered as finished. Depending on the thought process, the stylus can then take over becoming a pencil which moves the drops or ‘stones’ creating music with colors which end up in gorgeous designs.

Increased intricacy may be reached by using combs to make the colors stretch even more, composing fantastic patterns.

Paper or fabric, which has been treated to keep the paint, is placed very gently on the size, and in a matter of milliseconds, the artist’s thoughts are transferred from the water creating a one-of-a-kind piece.

La marbrure est le dialogue de ce que la main commence et l'eau termine.

 

Très courte histoire

La peinture flottante sur liquide a peut-être fait ses débuts en Chine au 10ème siècle. On l'appelait «liu sha jian» - «sable à la dérive». Au Japon, «Suminagashi» - «encre flottante» datant du 12ème siècle, était exclusivement réservée aux artisans de la maison impériale pour décorer la poésie et la calligraphie. Au cours du 15ème siècle, il aurait traversé la route de la soie en direction de l'Inde, de l'Asie Centrale, de la Perse et de l'Empire Ottoman. Cette version appelée «Ebru», «nuage», a été utilisée pour illustrer la calligraphie. Elle est arrivée en Europe au 17ème siècle, où les papiers marbrés étaient très appréciés pour la reliure. Les très rares maîtres marbreurs ont gardé leurs connaissances secrètes, chaque apprenti ne connaissant qu'une étape du processus. À la surprise des maîtres, Charles Woolnough, un marbreur anglais, dévoila le tout en 1853 avec son livre The Art of Marbling. Cette forme d'art est appelée: ‘Marbling’ en anglais, «Papier à la cuve» ou «papier marbré» en français «Marmorpapier» en allemand (papier) «Papel jaspeado / papel marmoleado / papel de aguas» en espagnol (papier) «marmorizzazione» en italien «marmeren» en néerlandais marmorização’ en Portugaisth Century. It was referred to as ‘liu sha jian’ – ‘drifting sand’. In Japan, ‘Suminagashi’ – ‘floating ink’ dating from the 12th Century, was reserved exclusively to craftsmen of the imperial house to decorate poetry and calligraphy.

During the 15th Century it is thought to have traveled through the Silk Road to India, Central Asia, Persia and the Ottoman Empire. This version known as ‘Ebru’ –‘cloud’, was used to illustrate calligraphy.

It arrived in Europe during the 17th Century where marbled papers were greatly esteemed in bookbinding. The very few Master marblers kept their knowledge secret, with each apprentice knowing only one step of the process.  To the Masters’ shock, Charles Woolnough, an English marbler, unveiled all in 1853 with his book The Art of Marbling.

 

Cette forme d'art est appelée:

‘marbling’ en anglais

'papier à la cuve' ou 'papier marbré' en français

'marmorpapier' en allemand (papier)

'papel jaspeado / papel marmoleado / papel de aguas' en espagnol (papier)

'marmorizzazione' en italien

'marmeren' en hollandais

‘marmorização’ en portugais

Mes Dernières Créations

Nous contacter

Votre nom et prénom:
adresse email:
Sujet:
Message:
Prouver que vous êtes humain:: 1 + 5 = ?
fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais