Slide toggle

Catégorie : Cyanotype

Cyanotype

L’impression en bleu des plantes est une expérience époustouflante. Si elle est faite le matin, disons vers 9 heures, l'impression a des bords doux, mais lorsque le soleil se lève, ils deviennent assez nets. La même chose se produit avec l'épaisseur de la plante. Plus elle est épaisse, comme l'hibiscus, plus les bords sont doux. Les plus fines comme le chèvrefeuille, peuvent donner des lignes très précises. Certaines, comme le colza et la monnaie-du-pape, laissent de belles surprises avec leurs graines. Toutes sont simplement belles.

Cyanotype Humide

Étant donné que j'utilise du sumac et du sureau yèble pour fabriquer des pigments laqués, je voulais utiliser les mêmes plantes dans mes cyanotypes humides. J'en ai cueilli mais je n'ai pu commencer que deux jours plus tard. J'ai adoré les résultats - des nuances de bleus, d'ocres jaunes et de façon inattendue, de belles marques de tanin. J’ai compris - je n’aurais pas dû être surprise car le sumac est très riche en tanin. J'ai décidé de couper plus de plantes et je suis parti avec mes sécateurs. Cette fois ci les résultats étaient différents. Les plantes ont réagi beaucoup plus avec la surface humide et ont laissé des teintures végétales sur le papier.  

fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais